Nuisances du projet

LA LISTE DES NUISANCES DONT NE PARLE PAS LE PERMIS DE CONSTRUIRE


 

1-  DEMOLITION DES CONSTRUCTIONS EXISTANTES

Les riverains vont être charmés de subir quelques semaines de tracto-pelles et de ballets de camions pour évacuer les gravats.


 

2-  ABATTAGE DES ARBRES ET DES CHENES MULTI-CENTENAIRES

Ensuite ce sera la musique des tronçonneuses à longueur de journée et des camions.

En plus des nuisances sonores le massacre de ces arbres est une catastrophe écologique.

Bien entendu, sur le permis on nous explique que les arbres seront replantés. (Sans parler de la supercherie que ces chênes à abattre sur le PC ont un diamètre de 25 cm alors qu'en réalité ils en ont 60).

Mais ça ne convainc personne que pour l'ombre et pour la quantité de  CO2 éliminée par ces grands arbres le compte n'y est pas.

L'empreinte carbone est considérable. Le plan CLIMAT est bafoué.

 

 

3-  CONSTRUCTION DU GARAGE SOUTERRAIN

D’après les plans du permis de construire on peut évaluer le volume de terre à extraire et à évacuer pour construire le garage souterrain en sous-sol de l’immeuble,

l’ emprise au sol du bâtiment est de 547 m2 d’après le plan et la hauteur du garage qui n apparaît sur aucun plan peut être évaluée à 3 mètres ce qui donne un volume de 1641 m3 de terre.

sachant qu un m³ de terre pèse 1,3 tonne,   1641 m3 x 1,3 = 2133 tonnes de terre

Les plus gros camions bennes qui peuvent venir prenant 19 tonnes (passage trop étroit pour les semi-remorques) il faudra donc :

112 camions pour évacuer la terre du sous sol

si on compte 5 voyages par jour pour le chargement des camions et l’évacuation il faudra 

22 jours pour évacuer la terre sans compter les problèmes de circulation déjà saturée par le stationnement des voitures.






 

4-  CONSTRUCTION DU GROS ŒUVRE

Avant de faire ce gros oeuvre il faudra certainement faire passer les foreuses pour faire les piliers en béton jusqu'au sol ferme, sous la nappe phréatique. La pollution due aux adjuvants et plastifiants du béton va être considérable, et envoyée directement à la mer située à 170 m en contrebas du terrain.

 

Bien sur pour construire le gros œuvre il faut une grue qui sera implantée où ??

la manutention des coffrages (banches) se fera certainement au dessus des maisons des riverains avec les risques que cela comporte.

Puis viendront les camions de béton tout prêt ( toupies) pour couler le béton dans les banches.

Combien de camions toupie ?

Difficile a  évaluer mais ça dépassera aussi la centaine même plusieurs centaines


 

Puis pour la toiture livraison de la charpente et des tuiles donc toujours le ballet des camions de livraison.



 

5-  CONSTRUCTION DU SECOND ŒUVRE

Le second œuvre fait appel a plusieurs entreprises qui doivent travailler en mème temps :

- Entreprise d’électricité

- Entreprise de plomberie et chauffage

- Entreprise de menuiserie

- Entreprise d’isolation thermique et placage

- Entreprise de carrelage etc …

Chaque entreprise possède ses propres véhicules et ses employés qui vont se garer ou ? 

Les résidents du quartier vont ils être obligés de garer leurs véhicules ailleurs ?

Mais alors ou ?


 

6-  RACCORDEMENT AUX RESEAUX

aucune indications précises n’apparaissent sur les plans

- Pour le réseau électrique ce qui est sur c’est qu'il faut un cable ENEDIS (EDF) enterré on ne sait pas d’ ou il vient et où il va ni où seront les tranchées à ouvrir sur les routes du quartier ????

- Pour le gaz il doit être raccordé au réseau existant mais on ne sait pas où ni comment.

- L’ eau potable  doit être raccordée à moins de 100m sur le réseau existant selon le permis de construire mais on ne sait pas où ni par quel cheminement.

- En ce qui concerne le réseau d assainissement il risque d’y avoir un problème grave, car déjà saturé.

Comment peut on rajouter 23 logements supplémentaires sur le réseau alors que les pompes de relevage des eaux usées sont dépassées en été, et défaillantes à la moindre pluie 'méange des eaux de pluie et des eaux usées, bon appétit). C’est pour cette raison qu il y a des rejets à la mer et que la plage de Mar Vivo est polluée et interdite a la baignade à chaque incident.

Et en plus la Mairie demande le pavillon bleu !!!

 

 

7-  LE MYSTÈRE DES CARROTAGES

D après des riverains qui ont été témoins de ces travaux  il y a plus d’un an et demi une entreprise spécialisée a fait des carrotages sur le terrain pour analyser le sous sol

Ces travaux ne sont mème pas mentionnés dans le permis de construire et le rapport de cette analyse n‘a jamais été mentionné ni diffusé.

Tous les Seynois qui habitent dans des immeubles avec des garages enterrés savent que lors d’ orages violents  il y a souvent des garages et des voitures qui baignent dans l'eau. Encore une pollution supplémentaire à prévoir, d'autant plus que l'imperméabilisation du terrain concerné est maximal.

Apparemment le permis de construire ne s’en soucie pas et à aucun endroit il est stipulé que le garage sera équipé d’une pompe de vidange suffisamment dimensionnée pour éviter ce genre de désagrément.

Un autre point est que la zone de Mar Vivo est alimentée par une nappe phréatique et que plusieurs 

jardins possèdent des puits de surface qui servent a arroser les jardins de nombreux riverains

Que vont devenir ces puits vont t'il tarir et remplir le garage du futur bâtiment ?

Personne ne le sait pour le moment, même pas le signataire du permis de construire 

Il est a noter que pour l’instant aucune construction ne possède de garage enterré aussi vaste




 

8-  LA COMMUNICATION MUNICIPALE NE FONCTIONNE PLUS

 

Sous l’ ancien maire M, VUILLEMOT le CIL (Comité d’ Intérêt Local ) était informé des permis de construire délivré par la mairie, depuis l’élection de madame BICAIS  c’est silence radio.

Plus aucune réunion de quartier pour présenter les projets aux riverains vous avez dit bizarre comme c'est bizarre !!!

En plus, pas la peine de demander un rendez vous avec madame la maire elle ne reçoit pas.

Vous pouvez juste la voir en photo sur le bulletin municipal, en couleur bien sur.

Par contre la communication familiale fonctionne bien pour ceux qui ne le savent pas 

le signataire du permis de construire M. DUPLA  n'est autre que l’ex époux de madame la maire.



 

9-  CONCLUSION

Ce  projet semble correct d’un niveau architectural mais peut être a t-il été finalisé à la hâte et beaucoup d'aspects importants n'ont pas été étudiés en profondeur comme évoqué plus haut.

Le terrain semble trop exigu pour réaliser un tel projet, les accès sont trop réduits pour les camions et les livraisons de matériaux et les nuisances infligées aux riverains seront insupportables.

De plus ce quartier est l’ un des plus ancien et des plus joli de notre commune et il mérite un autre avenir que celui de ce projet.

Il serait intéressant d’instaurer enfin un dialogue entre les décideurs et les habitants de Mar Vivo.

CHICHE !!!



















 

10  PIECES JOINTES 


Consultable sur www. Societe,com

Rapport Complet Officiel de la Societe SSV 443 constitué le 16/9/20

Le Rapport Complet Officiel de l'entreprise SCCV 443 LA SEYNE SUR MER MAR VIVO au format Acrobat PDF imprimable pour 3,90 euros
Retrouvez dans ce rapport toutes les informations disponibles à jour sur l'entreprise SCCV 443 LA SEYNE SUR MER MAR VIVO, les renseignements légaux et juridiques, le siège social, le dirigeant actuel, les 2 derniers évènements et des informations supplémentaires sur l'établissement de l'entreprise. 


On peut constater que cette société a été constituée uniquement pour ce projet mais pourquoi et dans quel but ???

Ajouter un commentaire

Anti-spam