Créer un site internet

Blog

Handicap : du mieux sur Mar Vivo

Le 04/02/2024

Handicap et mobilité urbaine à La Seyne Sur Mer : Des améliorations en vue.

En constatant que les handicapés ne pouvaient pas prendre le chemin de Fabrégas, tant il est dangereux, nous nous sommes insurgés, tel Don Quichotte devant les éoliennes géantes.

Ceci nous a permis de constater qu’il y avait une structure municipale dédiée au handicap, nommée Mission Inclusion Handicap, animée efficacement par C. Coilot en collaboration étroite avec V. Guitienne, conseillère municipale en charge de l’inclusion des personnes en situation de handicap (VLS n°21, p27).

Ensemble, à leur initiative, nous avons arpenté le secteur partant du chemin de Fabrégas jusqu’au Sablettes en passant par Mar Vivo. Un représentant de TPM a noté toutes les observations permettant d’améliorer le secteur, le handicap étant le mot clé qui nous motivait.

C’est ainsi que posté à l’arrêt du bus Atrium sur le chemin de Fabrégas, nous avons constaté qu’il était impossible pour une personne qui a du mal à se déplacer, mal voyante, en fauteuil, etc, à aller de cet arrêt de bus vers le rond-point de la barque. Seule une restructuration des flux automobiles sur cet axe tel que nous l’avons proposé le permettrait (Var Matin du  24 janvier 2024).

Ceci parait actuellement impossible, socialement parlant. La seule solution actuelle est de prendre le bus 81 face à l’HEPAD Atrium pour aboutir au-delà du rond-point de la barque. Il est à noter que les transports en commun sont gratuits pour les handicapés (carte H mistral).

Mais nous avons fait le constat qu’une chicane dans le sens Fabrégas vers Auguste Renoir, donc côté trottoir, permettrait de ralentir le flux débridé des automobiles. Ce serait un petit plus pour la sécurité. TPM va étudier la suggestion.

Concernant le chemin de Mar Vivo aux 2 chênes, nous avons constaté qu’il y avait beaucoup d’injonctions contradictoires pour les piétons et les cyclistes. Le top étant le dessin de piéton pratiquement effacé sur la piste cyclable, mais avec au pied un poteau arborant fièrement que ce chemin est pour les piétons. Tout ceci sera rationalisé sous peu.

Arrivé Avenue Hugues Cléry nous avons constaté, trois fois hélas, la vitesse dingue des voitures. Tous les riverains, piétons et cyclistes s’en plaignent. Mais rien ne bouge, sinon les voitures à vive allure. Il nous semble que seuls des feux tricolores aux intersections permettraient de désensauvager les fous du volant. En particulier là où débouchent les rues Canto Cigale, avenue des Fleurs et Fauvette, car la visibilité est nulle.

Pour terminer nous avons remarqué qu’il fallait peu de choses pour faire un parcours facile pour les handicapés en fauteuil roulant tout le long de l’avenue Hugues Cléry jusqu’à l’entrée des Sablettes. D'abord nous avons compris que les trottoirs allaient être refaits sur Cléry. Ensuite il suffit de déplacer 1 ou 2 poteaux, faire un marquage face à la pharmacie de Mar Vivo et gommer quelques bordures infranchissables pour les fauteuils roulants. Ces petites retouches permettront un parcours bien plus facile. En fait du nettement mieux pour pas cher.

Si ces remarques sont suivies d’effet, la cause des handicapés aura gagné un point dans le bon sens. A suivre.

PETITION CHEMIN DE FABREGAS

Le 09/01/2024

Pour un chemin de Fabrégas de bon sens (unique pour les voitures).

Ce chemin est dangereux pour les piétons, les cyclistes et les handicapés.

Ce chemin est la voie qui se voudrait royale pour emmener les touristes vers les plages de Mar Vivo à Fabrégas et au cap Sicié.

Mais sa dangerosité est extrême et en fait un véritable scandale !

IMAGINEZ !

Ce chemin sur son premier tronçon, celui que nous souhaitons voir en sens unique pour les voitures, a été refait totalement il y a un an et cela a coûté un pognon de dingue.

Tout cela pour livrer un chemin fréquenté avec un seul trottoir, large de 60 cm au maximum, zéro quand on contourne les 5 poteaux électriques

Et pire, quand il pleut vous devez contourner les flaques d’eau qui barrent le chemin. Avec parfois un slalom en plus pour éviter les poubelles les jours Pizzorno.

Un cauchemar si vous amenez vos enfants en poussette jusqu’à la crèche BABYLAND.
Comme ce chemin est étroit pour le croisement des voitures, les cyclistes sont frôlés ou se font klaxonner car ils osent ralentir la circulation.

Pour les handicapés en fauteuil roulant (et deux pratiquent régulièrement ce chemin pour aller à Intermarché ), c’est pareil et pratiquement suicidaire.


Quelle honte !!!!    


L’explication de cette aberration est simple.

Nous sommes encore dans une époque où l’automobiliste est considéré par les institutions (municipalité, TPM) comme un citoyen de première classe, prioritaire sur le piéton ou le cycliste, citoyens de second rang. La "bagnole" est dans le subconscient de beaucoup un objet sacré, prioritaire.

AINSI L’AUTOMOBILISTE, du fait de son statut, ne peut pas faire un petit détour à la suite d’une mise en sens unique de ce bout de chemin. L'automobiliste ne peut pas perdre quelques minutes, mais le piéton peut perdre la vie. Ce serait aux piétons et aux cyclistes de faire le contournement, s'ils se sentent en danger, via l’avenue Sardou ou l’avenue Hugues Cléry. C’est également la proposition de CILLSOS.

Par cette pétition nous demandons la mise en sens unique de la circulation automobile du chemin Fabrégas partant du rond point de la barque jusqu'au premier embranchement (voir notre plan). En parallèle nous demandons un retour des véhicules de Fabrégas vers les avenues Sardou et Cléry pour aller vers Six Fours ou Les Sablettes. Nous demandons avec ce sens unique des pistes cyclables bien matérialisées, et un passage piéton bien sécurisé. Idem pour les handicapés, totalement méprisés actuellement. Un changement à faire en concertation avec l’avis des pétitionnaires et du public qui, eux,  ne manquent pas de bon sens.   

Partagez cette pétition, mentionnez ici vos remarques et signez en ligne en cliquant ici. https://chng.it/BpcvXnyzBZ

Chemin de fabregas2024chemin-de-fabregas2024.pdf (2.24 Mo)

rem : concernant notre proposition, nous savons qu'il n'y a pas de bonnes solutions possibles à court terme (cad dans les 10 ou 20 ans qui viennent). Il faut choisir sa priorité. Ici c'est la sécurité des non-automobilistes qui est choisie.

Enquête Energies Renouvelables

Le 31/12/2023

https://demarches-la-seyne.demarches.sictiam.fr/espace-particulier/concertation-pour-les-zones-d-acceleration-des-energies-renouvelables

Répondez à ce questionaire avant le 20 janvier.

Voici ce que nous avons répondu :

Réponse à l’enquête sur les potentialités du développement des énergies durables à La Seyne sur mer.

LA SITUATION ACTUELLE.

Hormis le produit phare du chauffage par géothermie, notre ville est, vis-à-vis de l’exploitation des énergies renouvelables, une ville sinistrée, archaïque.

L’énergie majeure, dominante, le soleil, n’est pas récupérée. Un simple coup d’œil sur les toits des immeubles et des villas nous montre que les panneaux solaires sont une denrée rare, pratiquement absente. Pourtant La Seyne est une des villes les plus ensoleillées de France.

Les explications sont liées à l’ignorance, à l’idéologie et à la bêtise.

Il y a encore peu de temps, faire une déclaration de travaux pour avoir une autorisation de pose de panneaux solaires tournait au cauchemar. Avec des recommandations débiles sur le style imposé, même si le toit n’était pas visible de la rue et des voisins. Conditions débiles dans la mesure où la ville n’a pas de style particulier, ni de charme particulier hormis les endroits rares comme le patrimoine Michel Pacha. Il est même possible que pour le dossier il fallait déclarer la surface perméable de l’habitation.

NOS SUGGESTIONS

Pourtant ce défaut, ce manque de vision au niveau de la ville était prévisible. Notre association Littoral Seynois avait signalé à Mme La Maire en début de mandat (via M. Beccaria) qu’il fallait prévoir un bureau pour renseigner les citoyens Seynois sur les possibilités et opportunités d’investir dans l’énergie rentable et économique apportée par le soleil. Y compris des renseignements sur l’isolation des bâtiments. Le tout en informant sur les entreprises locales recommandées. Conseil ignoré. Quelle erreur de jugement !

Ce conseil est toujours valable, et encore plus d’actualité.

Nous recommandons également de faciliter non seulement la déclaration de travaux, mais aussi l'achat de ces panneaux solaire via des aides au financement (en accord avec des banques et acteurs majeurs comme EDF, Engie, etc).

HANDICAP et mobilité urbaine

Le 14/12/2023

HANDICAP ET MOBILITÉ sur Mar Vivo : une mauvaise rencontre.

L’automobiliste est toujours roi sur les routes françaises, et en particulier sur Mar Vivo.

Pour lui éviter de perdre quelques minutes précieuses, l’automobiliste pourra circuler sur le chemin de Fabrégas dans les deux sens, sans contraintes.

  • Cela au dépend des cyclistes car ce chemin est étroit.
  • Également aux dépends des piétons qui n’ont pas de trottoir.
  • Pour l’handicapé en fauteuil roulant, s’aventurer sur ce chemin relève du suicide. 

La solution serait, pour ce dernier, de prendre un autre chemin, qui ne peut être que l’avenue Cléry. Mais celui-ci devra se confronter aux trottoirs, certes plus larges, mais cassés par endroit, avec des dénivelés infranchissables *.

Et si d’aventure, l’handicapé en fauteuil roulant voulait progresser sur l’avenue Charles de Gaulle, mêmes impossibilités, avec en plus des étranglements où le fauteuil roulant doit s’imposer vis-à-vis des voitures qui arrivent à vive allure.

Nous ne parlerons pas ici des non-voyants,  totalement abandonnés quelques soient les voies urbaines. Concernant le manque de vision, suivez notre regard vers l'hôtel de ville, et vers les élus locaux, régionaux, nationaux.

Clairement, le handicap n’a pas été pensé dans ce secteur, et il est temps de s’y mettre. 

 

* Oui, le simple fait de devoir franchir une bordure peut être dissuasif pour certains fauteuils roulant.

Faites-en l’expérience vous-même. De même nous recommandons aux élus de La Seyne Sur Mer de se mettre dans leurs conditions.

 Trottoir

Le collier de perles du littoral Seynois

Le 04/11/2023

Diapositive1 1

Diapositive2 1

Diapositive3 1Diapositive4 1

 

Télécharger le fichier : Sentierlittoral 2023sentierlittoral-2023.pdf (3.22 Mo)

 

 

 

 

 

 

Désenclavement ..des esprits, pas des lotissements

Le 01/10/2023

Rappel aux élus et aux fonctionnaires de MTPM : vous êtes aux manettes pour améliorer la vie des habitants, pas pour la saccager.

LES FAITS :

Screenshot 20231015 092808 var matin

 

Miropicasso

Chemin de Fabrégas : La stupidité au grand jour

Le 08/09/2023

Le Chemin de Fabrégas vous emmène vers les plages de Mar Vivo, La Vernette, La Verne, Fabrégas, et vers le cap Sicié.

C'est donc une pièce maîtresse de la ville de La Seyne Sur Mer, station balnéaire.

Mais ce chemin de Fabrégas pose problème car il est extrèmement DANGEREUX. On le sait.  MAIS ON NE PEUT RIEN FAIRE.

- car ce chemin qui vient d'être refait totalement, ce qui a coûté un pognon de dingue au contribuable (ne cherchez pas loin, c'est vous), est à double sens alors qu'il est étroit.

- sur le trottoir tout neuf, les piétons ont droit à une largeur pour circuler qui va de 1,5 m (c'est rare) à 30 cm (photo 1 à 4)

- en face il n'y a rien. 

Concrètement, les piétons risquent leur vie et s'ils empruntent ce trottoir c'est qu'ils n'ont pas le choix.

On peut penser que s'il n'y a pas plus d'accident, c'est que la dangerosité est tellement évidente que l'attention est maximale. L'étourdi pourrait y perdre rapidement la vie.

MAIS L'OPTION DE BON SENS de mettre ce chemin en sens unique n'est pas possible, car ON NE PEUT RIEN FAIRE selon les autorités.

POUR AUTANT NOTRE PROPOSITION SEMBLE RÉALISABLE

Chemin de fabregas 1chemin-de-fabregas-1.pdf (2.09 Mo)

Premier argument contre notre proposition : les gros camions KIPU qui viennent ou vont vers la station d'épuration Amphitria doivent pouvoir circuler sans encombre. Ils ne pourraient pas prendre des contournements par les voies pourtant larges (chemin de l'oïde et avenue Fd Sardou (double voie), ou Chemin de Mar Vivo vers les 2 chênes (large, qui sera refaite totalement en 2024).

Cerise sur le gateau : ces camions avec remorque chariant des boues pestilentielles vont voir leur fréquence augmentée.

Selon Gilles Vincent, administrativement parlant, les odeurs n'existent pas, car les camions sont bâchés (mon oeil ! et mon nez );

Deuxième argument : On peut élargir en expropriant les parcelles le long de la route, ce qui a été entamé, mais nécéssite encore 1 ou 2 générations pour aboutir totalement.

Troisième point, tout semble indiquer que des riverains influents de l'avenue Sardou, qui permettrait le retour vers l'avenue Renoir, influent. Un panneau limitant le tonnage a été installé (mais Pizzorno n'est pas au courant).

Quatrième point : le sens unique obligerait les automobilistes à faite un détour et l'accès aux commerces serait gravement perturbé.

 

TrottoirSituation courante :

La poussette doit être déportée sur la route pour passer. Si un piéton avec poussette vient de l'autre sens, comment résoudre le conflit d'espace?

Trottoir2

Trottoir3

 

De qui se moque t'on ?

Le 07/09/2023

UN POGNON DE DINGUE !

Et oui tous ces travaux de voieries effectués à La Seyne Sur Mer, souvent impressionnants par les moyens utilisés, nous laissent pantois.

Car après les pelleteuses, les camions, les tranchées, la macadémisation, quel est le constat pratiquement général ?

Dans le secteur Sud, sur Mar Vivo / Fabrégas, nous notons l'intervention de la municipalité et de MTPM sur 4 voies.

Par ordre de catastrophe, le pompon revient au chemin de Fabrégas.  Refait du ront-point de la barque jusque l'intersection menant vers Mar Vivo, nous constatons ceci :

Après avoir tout refait, la dangerosité est extrême. Pas de trottoir. Double sens où les piétons doivent se coller contre les murs riverains pour ne pas se faire arracher les épaules.

Pas de possibilité, sinon à ses risques et périls de circuler avec une poussette d'enfants. Encore moins si vous êtes en fauteuil roulant, motorisé ou pas.

Plus de détail ici.

Ce danger pour piéton est délibéré. C'est un choix. L'automobiliste est considéré comme un être supérieur, au dépend du piéton qui va prendre le risque de marcher sur cette voir, parce qu'il n'a pas le choix. L'automobiliste ne peut pas accepter, soutenu par la municipalité, et par certainement un lobby influent de riverains, de devoir emprunter ce chemin de Fabragas mis en sens unique sur la portion refait. En effet, il perdrait quelques minutes. C'est grave ! Le piéton pourra perdre la vie, c'est moins grave.

En y regardant de plus près, et avec une dose de bon sens, dose à sec chez nos élus et services des voieries de MTPM, on peut noter qu'un sens unique allant du rond point de la barque jusqu'au transformateur ne serait pas particulièrement pénalisant pour l'automobiliste.

Venant de Fabregas, au niveau du transformateur et de la voie en amont à gauche, des panneaux indiqueraient la direction de Six Fours vers la Gauche et de Mar Vivo et Les Sablettes sur la droite.

A partir de ce transformateur (avec les deux portaits de femme hors contexte), seuls les riverains pourraient remonter jusque la patte d'oie qui mène vers l'Atrium, en zone 20. 

De ce fait, la partie Rond point de la Barque vers la patte d'oie Atrium, uniquement en sens unique, aurait un chemin pour piéton et une piste cyclable dignes de ce nom, et tous les dansgers seraient écartés.